Un jouet écologique est un jouet qui se veut respectueux de l’environnement et de notre belle planète bleue tout au long de son existence, de sa conception jusqu’à son passage dans l’au-delà au paradis des jouets (ils rejoindront Pat, le doudou éléphants de Samantha parti trop tôt après un malheureux accident de machine à laver, RIP).

Il doit avoir l’impact le moins préjudiciable possible sur l’environnement. Un jouet écolo made in France est-il possible ? La réponse avec Kojo.

L’impact environnemental 

Cet impact prend la plupart du temps l’appellation “empreinte carbone” ou pour les intimes “empreinte écologique”. La majorité des jouets importés en France sont fabriqués dans les pays asiatiques, en Chine notamment. Dans la dénommée usine du monde, il est établi que les productions sont très polluantes et énergivores. Il y a très peu de transparence sur les moyens de production et les dérives sont nombreuses. Cela peut représenter un risque pour la santé des bambins qui les manipulent au quotidien et pour l’environnement, principalement les rivières et les lacs. Il peut y avoir des rejets de substances dangereuses pour la santé.

Lorsque les jouets en plastique arrivent en fin de vie, ceux-ci finissent le plus souvent leur voyage dans une décharge. Le recyclage n’est pas toujours automatique et la démocratisation des jouets électroniques rend la tâche encore plus ardue. En somme, il n’existe aucune solution avérée destinée au recyclage des jouets en plastique.

made in france

On ajoute à ça le transport par containers de millions de produits et notre empreinte carbone a de quoi se prendre une maison sur Hollywood boulevard la clope à la main. Savez-vous qu’en France plus de 70 % des jouets sont en provenance de Chine. Ils parcourent donc plus de 8 000 kilomètres, pour venir jusque chez vous. Les importations représentent en France près de 50 % des émissions de CO2 françaises. C’est donc ça l’industrie du jouet ? Non ! Car une Starteup peuplée d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours.

Comme chez Kojo, on a la fibre écologique notre jouet sera fabriqué en France, et même made in Pays de la Loire (Coup de cornemuse).

Kojo & l’écologie

Notre jouet sera produit à Rennes, dans une matière recyclable et respectueuse de l’environnement, conçue par Futuramat en collaboration avec Micro Lynx. Pour y voir plus clair :

– Le plastique qu’on utilise intègre une charge végétale de 30 % en masse. La charge végétale est constituée de copeaux de bois issus de l’industrie du bois (copeau de scierie, de matériaux de construction…) dont le bois (ça fait beaucoup de bois) est issu de forêts PEFC, ce qui implique une réduction des gaz à effet de serre par rapport à du polypropylène standard.

– Absence de phtalates et de bisphénol A (pas bon).

– Produit en France grâce avec de l’électricité verte.

écoresponsable

La matière conçue par Futuramat a été analysée par le programme de vérification ETV (Environmental Technology Verification). Le programme permet de vérifier par une tierce-partie les performances de l’éco-technologie innovante qu’une entreprise met sur le marché. Le test fut passé avec brio. Notre jouet est 100 % recyclable. On peut parler pour Kojo, d’éco-conception, c’est-à-dire intégrer l’environnement dès la conception d’un produit ou service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie. Par exemple pour Kojo l’optimisation de la masse des plaques fut un aspect très important, pour une fonction égale, moins on utilise de matière, moins on utilise d’énergie et moins on rejette de carbone à chaque étape (fabrication, transport, énergie). Un jouet écologique, c’est tout le sens de notre engagement sur l’ensemble de la création de nos kits Kojo.

Un jouet écologique et durable

Kojo a été conçue pour durer. La solidité est avant tout le résultat d’une bonne conception, notre ingénieur a travaillé nuit et jour pour rendre notre jouet le plus résistant possible (le nokia 3310 n’a qu’à bien se tenir).

Jimmy = Notre ingénieur !

Un jouet écolo et made in France est donc tout à fait possible si on s’en donne les moyens. Ça ne rime pas avec facilité, mais c’est pour le meilleur (et pas pour le pire). Et si on remettait le “made in France” et le jouet traditionnel au goût du jour ?

fr_FRFrench